Historique

L’école Charles-Le Moyne

Le bâtiment qui abrite aujourd’hui l’école Charles-Le Moyne a ouvert ses portes à de jeunes élèves en 1957.  L’école portait alors le nom de Notre-Dame-de-Lourdes.  Elle était sous la direction d’un personnel religieux qui habitait l’école et elle accueillait quatorze groupes d’élèves. Jusqu’en 1964, l’école offrait les cours de la 1ère à la 11e année. Les élèves de maternelle s’ajoutent en 1964.

Pendant neuf ans, le siège social de la commission scolaire de Taillon sera logé à l’école Notre-Dame-de-Lourdes, nouvellement agrandie.  C’est en 1972 que le nom d’origine religieuse de l’école change, représentant maintenant un personnage historique.

Aujourd’hui, l’école dispense son enseignement à près de 700 élèves et reçoit environ 350 enfants au service de garde. Une centaine de personnes œuvrent quotidiennement auprès des enfants. À cette force de travail s’ajoute celle des nombreux bénévoles ainsi que celle des parents, surtout, qui s’investissent pour offrir les meilleures conditions de travail aux enfants.

Par les rénovations successives et l’entretien régulier, l’école s’est bien adaptée aux exigences du temps présent.  Des efforts considérables ont été déployés pour s’assurer que les lieux restent propres, accueillants et fonctionnels, où il est bon de grandir.

Charles Le Moyne

Charles Le Moyne, également connu sous le nom de Charles Lemoine, a marqué l’histoire de l’ancienne ville de Longueuil, maintenant devenue l’arrondissement Vieux-Longueuil, dans la nouvelle ville de Longueuil. Il a été un pionnier et un grand artisan pour le développement de la ville.

La famille des Le Moyne

Charles Le Moyne est né le 10 décembre 1656, à Montréal. Il était le fils de Sieur Charles Lemoyne, né en Normandie et de Catherine Thierry qu’il a épousée à Montréal. Charles était l’aîné d’une famille de treize enfants.

Charles fils s’est marié à Claude-Élisabeth Souart le 7 mai 1681, à Versailles et il s’est marié à nouveau le 17 septembre 1727, à Longueuil, avec Marguerite Le Gardeur. Du premier mariage, il a eu huit enfants. Il est décédé à l’âge de 73 ans,  le 7 juin 1729, à Montréal et a été inhumé à l’église de Longueuil.  Il a été seigneur et premier baron de Longueuil, chevalier de St-Louis en 1703, lieutenant du Roi à Montréal, gouverneur de Trois-Rivières en 1720 et administrateur de   la Nouvelle-France de 1725 à 1726.

Charles Le Moyne et le XVIIe siècle

Charles Le Moyne père s’est vu concéder en 1657 une terre de 50 arpents de front sur 100 arpents de profondeur, située sur la rive-sud du fleuve Saint-Laurent, en face de l’île Sainte-Hélène. Il a nommé sa seigneurie Longueuil en souvenir de son village natal, la Normandie. Il a construit son domaine au centre de la seigneurie : il y avait un moulin et un manoir, bien qu’il ait gardé sa résidence principale à Montréal (Ville-Marie). Durant cette époque, les agressions iroquoises freinaient non seulement le commerce des fourrures,  mais aussi l’établissement des colons, qui avaient de la difficulté à s’installer. Charles Le Moyne père se distinguait par ses faits d’armes et il a réussi à repousser les Iroquois. En reconnaissance de ses services, Louis XIV l’anoblit en 1668 et le territoire s’est agrandi à plusieurs reprises au cours des années suivantes. Lorsqu’il meurt en 1685, il est un des hommes les plus éminents et les plus riches de la Nouvelle-France.

Charles Le Moyne fils, officier de carrière et deuxième seigneur de Longueuil, a fait construire un château fort qui fut terminé en 1698. C’était un château de grande taille, comprenant quatre grosses tours en pierre et maçonnerie, avec un corps de garde, plusieurs grands corps de logis et une très belle église. Il y avait également une grange, une étable, une bergerie, un poulailler et plusieurs autres bâtiments.  Il y avait de nombreux chevaux. Plusieurs domestiques habitaient ce château.

En 1700, Louis XIV exprime sa satisfaction envers la famille Le Moyne en érigeant Longueuil en baronnie. Charles Le Moyne sera le seul Canadien de naissance à avoir le titre de baron. Le premier baron de Longueuil, Charles Le Moyne fils, est devenu gouverneur de Montréal en 1724 et ce, jusqu’en 1729. Donc, Charles Le Moyne, père et fils, ont été les fondateurs de Longueuil. Les armoiries de l’ancienne ville de Longueuil se composent des armes de celui-ci, incluant une guirlande de feuilles d’érables sinople, au pied de laquelle repose le légendaire castor canadien.

Dans les archives de la famille Le Moyne de Sérigny, de la ville de Bordeaux, en France, il est cité ceci : «D’azur à trois roses d’or, au chef cousu de gueules chargées d’un croissant d’or, accosté de deux étoiles du même, timbré d’une couronne murale également d’or. L’écu est orné de deux rameaux d’érable de sinople avec un castor au naturel à la base.»

Pour conclure, Charles Le Moyne, père et fils, ont été les grands bâtisseurs de la ville de Longueuil. Ils y ont implanté leurs racines et ils y ont érigé une grande ville qui est aujourd’hui la nôtre. Voilà pourquoi on retrouve, un peu partout dans la nouvelle ville de Longueuil, le nom Le Moyne,  dont l’Hôpital Charles LeMoyne, la place Charles-Le Moyne (anciennement ville Le Moyne), le Collège Charles-Lemoyne, l’école Charles-Le Moyne et plusieurs autres…

C’est notre façon de leur dire un grand merci d’avoir bâti notre grande ville que nous aimons et que nous nous efforçons d’améliorer d’année en année.

Jonathan Bourdon-Laberge, élève de 6e année

Les commentaires sont fermés.